Amay cyclo cross

Ce week end a eu lieu l'ouverture des cyclo cross de la saison. Le premier a eu lieu à Amay. Ce cyclo cross a été organisé grâce à Claude et son équipe de bénévole et surtout un grand nombre de mailleux avec leur compagne pour permettre la bonne organisation de l'évènement.

Pour la course, c'est Sébastien en B et Bernard en C qui ont représenté nos couleurs. Sébastien n'a pas été à la fête pour sa première et des pneus inadapté à l'épreuve. Mais il faut bien essayer un jour et c'était surtout le plaisir de faire un cyclo cross. Bernard y aura aussi pris du plaisir. Tout cela sous l'encouragement de nos mailleux qui était nombreux présents au bord du parcours.

 

 

 

viking 76 cyclosportive

C'est par un temps automnal que le team mailleux a posé ses valises pour la dernière de l'année. Presque toute l'équipe sera présente pour essayer de finir en beauté. Tout le monde sera sur le 100km sauf Yves, qui préfère le 150.

La météo ne sera pas trop mauvaise pour la saison, nous avons échappé au pire... Seul une grosse averse nous sera offerte, mais le vent ne fera que augmenter pendant la course. Rien pour arrêter 400 coureurs prêt à en découdre.

Dès le départ, les mailleux iront se mettre au avant poste en préparation de la première difficulté qui s'annonce après 12km. Le peloton roulera à vive allure, après 25 km, une première sélection de 50 coureurs aura lieu. Dans le groupe de tête, 3 mailleux, Sébastien, Claude et Fabian. Sébastien et Fabian tenteront à plusieurs reprises de faire exploser le peloton. C'est au km 45, que le peloton subira un lifting. Sous l'accélération de Fabien relancé par Sébastien, le groupe de tête tombera à 25 unités. En tête un homme seul partira pour compter près de 1 minute d'avance. Au km 65, sous l'accélération du peloton, l'homme de tête sera repris et le premiers groupe sera scindé en 2 parties de 10 coureurs. Sébastien dans le premiers et Fabian dans le deuxième. La collaboration ne sera pas bonne, beaucoup de coureurs suivent mais ne veulent pas collaborer…

A 20 km de l’arrivée, regroupement en tête. Il ne reste plus qu’une bosse et une longue ligne droite de 10 km avec vent ¾ dos pour finir la course. Voici la dernière bosse, vent plein face pour la montée… De quoi refroidir les ardeurs. Un homme sort en force pour prendre 100 mètres. Des coureurs tentent de sortir, mais tout le monde s’écrase. Fabian prend la tête pour imposer un tempo. Juste avant le sommet, Sébastien sort en force pour fondre sur l’homme de tête. Directement, Sébastien prend le relai sans poser de question. Le vent de face est fort. Le pari est risqué… A 10 km de l’arrivée, changement de cap et le vent devient plus favorable. Sébastien avec un compagnon compte 15 secondes d’avance sur le groupe de contre de 15 coureurs avec Fabian qui contrôle comme il peut.

Sébastien relance au maximum, hors de question de lâcher le morceau. La zizanie semble toucher le groupe de contre et l’écart passe à 30 sec à 7 km du but. Malgré la douleur et les pulsations à plus de 185 depuis 10km, Sébastien et son campagnon garderont le cap et ne seront pas repris. La finale sera chaotique… Pas moyen de savoir ou est l’arrivée… Finalement, Sébastien se fera surprendre dans le dernier virage ou son compagnon prendra tous les risques juste avant l’arrivée. Sébastien tentera de revenir au sprint, mais trop tard… Pour la 3ième année de suite il finira 2ième

Derrière Fabian sortira dans la finale pour finir 4ième. Claude sera 21, Bernard 31, Jean-Pierre 32, Joffrey 37, Laurent 40 et Thierry 88.

Sur la longue, Yves finira 58ième.

Voilà qui conclu la saison des cyclosportives pour cette année.

Leuze-Eghezee ECW

36 partants étaient sur la ligne de départ, tous les ténors du classement sont là, Trois représentants du team (Yves,Claude et Berny). De toute évidence un vent assez fort dans la plaine, et de ce fait…... les muscles allaient brûler.
En effet, après une première moitié du circuit assez calme, les premières escarmouches se font face au vent, déjà Yves et Claude sont au charbon et animent la course, tandis que Berny décide de rester à l'abri du vent. Yves restera très agressif et sortira à plusieurs reprises.
une abnégation dans l'effort qui lui vaudra une échappée à 4 avec Serge COMPERE, dans l'avant dernier tour, en chasse patate derrière un groupe de 5 qui joueront la victoire.
Yves fera une superbe 7ème place au scratch avec un bon 39km/h de moyenne horaire sur un parcours très éprouvant, tenant en respect un peloton fort de 20 bikers.
Claude tenta une sortie dans le dernier tour mais le peloton l'engloba dans l'ultime kilomètre, il finira sa course en roue libre pour terminer 26, Bernard…..sera éreinté d'une course la veille et avec des jambes lourdes finira 27 derrière Claude.
Une fois arrivé à la voiture, grosse déception et compréhension de ce manque de dache, La roue arrière  de Berny est voilée et se bloque sur 1/3 de sa surface, Voila pourquoi il a eu si dur, 
Le plaisir de se retrouver et de boire un pot après course, clôturera cet épisode, elle est belle la vie chez Mailleux

Bernard

8H de Spa-Francorchamps

Ce dimanche a eu lieu les 8h d'endurance sur le circuit de Spa Francorchamps. Notre Team alignera 4 équipes au départ (3 équipes de 4 et une équipe de 2). Malgré, la journée maussade, nos équipes ont tenu leur rang. Fabian décrochera même une 3ième place dans le classement des équipes de 2 coureurs.

Walhain St Paul ECW

Nous sommes 4 Mailleux à avoir fait le déplacement Jean Pierre, Claude, Didier et Yves. C'était la rentrée des classes pour Jean Pierre qui reprenait le collier après sa lourde chute. A souligner l'attitude de Didier, qui, après avoir presté une matinée professionnelle a trouver la motivation de venir accrocher un dossard. Belle attitude pour entretenir la dynamique du groupe.

Dès le départ un peu à la Titi un gars prend le large et le peloton n'a pas l'air de réagir. C'est Yves qui fera le bond les voilà à 2 les relais sont bien présents et bien appuyés. Malgré la débauche d'énergie ils restent pendus à 20 sec du peloton dans lequel se trouve Jean Pierre et Claude. Yves décide de se relever pensant que cette tentative était précoce. Qqs attaques plus loin le gars est tjs pendu entre 20 et 30 sec. Ce sera une attaque de 6, 7 gars dans le vent 3/4 défavorable qui sera la bonne. Claude tentera qqs bouts droits dont il a secret mais le peloton ne recolle pas. A ce moment Serge Compère décide sonner la charge, il partira et rentrera. Le tour suivant Yves sortira avec un gars, ils s'entendront mais viendront mourir à 100m. Le tour suivant Yves tentera le tout pour le tout mais en vain il butera à 20sec. Il sera repris par 3 gars dont Alain Renard seuls Yves et Alain appuient les relais les 2 autres ne peuvent pas ou jouent au rat. Malgré cette demi mésentente le peloton reste à distance. Mais voilà les "A" qui arrivent full gaz double le peloton C. Evidemment ceux-ci accrochent et reviennent sur Yves, Alain et les 2 autres. Suivant les injonctions de Guy les C laissent filer le peloton des A. Le tour suivant 5, 6 gars se feront la malle. Le reste du peloton où figure Claude qui a déjà vu passé 2 fois sa grand mère en string et Jean Pierre en transe à conjurer un sort à l'asphalte : non tu ne me verras pas ! Quant à Yves qui récupère des ses efforts annonce à ses coéquipiers que dans le dernier tour qu'il mettra sa dernière balle. Aussitôt dit, aussitôt fait n'ayant plus rien à perdre, il donna le max du max et à sa grande surprise il rentrera même sur le petit groupe et finira au sprint comme il pouvait. Il finira à la 12e place, Claude 29e, Jean Pierre 24e et Didier accrochera une 13e place.

Yves

Othée ECW

Didier et Claude prendrons un départ commun (B & C ensemble) pour un "run" de 70 Km.

Ils seront tous deux d'emblée dans le coup malgré un début de course sur les chapeaux de roues. Toutefois, les cadors de la catégorie B s'envoleront relativement rapidement à 5 hommes. Le reste du peloton fera la guerre quasi à toutes les occasions. Claude a aussi eu sa part de tentatives, mais comme beaucoup d'autres, en vain. Jusqu'au moment ou l'échappée des Amateurs nous rattrape. La voiture officielle, voulant faire barrage, emmènera celui qui sera le vainqueur C dans son sillage, suivi par 2 B. Bref ce fut un peu la pagaille et la surprise, personne n'étant dans la possibilité de réagir. La course continuera ainsi pour arriver, non sans de nouveaux essais, à un sprint pour lequel 2 C réussiront à se détacher quelque peu. Didier aura encore effectué un travail de dingue pour essayer de ramener Claude, mais ils échoueront, un peu cuit tout de même pour Claude.

Claude terminerai 15° au scratch avec une 5° place en C. Didier complètera le top 20 de l'épreuve. Ils repartirons avec un sentiment positif. Ils peuvent encore peser sur la course !

Claude

Spurk-Bilzen ECW

Pour cette course, notre team comptera sur Yves en C ainsi que Didier et Thierry en B.

Les courses seront marquées par une vitesse rapide et rien ne pourra s'échapper. C'est à plus de 42km/h de moyenne que la course se jouera au sprint. Sprint dans le quel nos hommes ne prendront pas part.

 

Meux ECW

Nous serons 2 masters C sur cette course. Berny et moi serons dans un relativement bon jour. Nous répondrons chacun notre tour aux attaques des concurrents les plus forts. Par deux fois, pourtant, un groupe arrivera à se détacher. nous allions alors penser que "la bonne" était partie. Mais tous les costauds n'y étant pas, le regroupement semblait finalement inévitable. Le dernier tour se fera poignée dans le coin ! Il fallait être placé à l'avant assez tôt pour espérer un classement. Berny pourra se faire une petite place pour terminer 6°. En se qui me concerne, les portes ne voulant manifestement pas s'ouvrir, je n'insistait pas à quelques jours du départ en vacances. Je ferai le choix de ne pas frotter pour terminer à une honorable 14° place. Le positif étant que les jambes étaient là !

Claude

Velm ECW

Nous ne serons que 3 membres du team à avoir fait le déplacement. L'effet vacances s'ajoutant sans doute au impératifs de boulot et aux convalescents. Nous nous réjouissons donc de voir arriver la fin de saison pour nous retrouver avec une vrai équipe.
Pour ce qui est de la course, ce parcours très rapide ne laissera que peu de place aux téméraires de la première heure. Toutes les tentatives d'échappées seront vouées à l'échec. Ce contexte nous fera assurer l'essentiel. Effectuer une bonne séance de rythme au sein du peloton ! Nous essayerons bien, Coach, Berny et moi, d'accrocher les locomotives les plus rapides, mais comme dit plus haut, le train restera entier presque jusqu'au terme. Presque, car 3 coureurs réussirons à sortir dans l'avant dernier tour. Sans attaque franche ! Mais le manque de réaction à cet instant leur permettra de suffisamment prendre le large pour franchir la ligne avec quelques secondes d'avance. Nous viendrons donc au sprint pour la 4° place. Berny et Coach ne seront pas récompensés de leur dernier essai. Pour ma part, après avoir tenter de me replacer, je me suis finalement relevé, ne voulant pas prendre trop de risques dans un exercice qui ne me convient pas. Après une bonne "kriek" entre nous, nous rejoindrons nos pénates avec le sentiment d'avoir bien bossé.

Claude

3 ballons mediofondo cyclosportive

En cette belle journée dans les vosges, notre team a participé au 3 ballons sur la mediofondo avec Thierry, Didier, Manu, Sébastien et Joffrey. Au menu, 122km et 2700m de dénivelé avec la planche des belles filles comme dessert final... et 700 coureurs.

Le départ sera calme. Après 25km, la course s'anime, une bosse de 3 km explose le peloton et le groupe de tête comptera une cinquantaine de coureurs avec Sébastien et Manu. Le col de chevrère se profile, la montée sera rapide, Sébastien prendra un peu d'avance au pied avec un autre coureur. Au sommet, une descente s'enchaine direct. Celle-ci va finir d'exploser le groupe de tête. Le gravier, les virages et surtout le mélange avec les trop nombreux coureurs de la longues distance la rende très dangereuse. Au pied de la descente, 4 coureurs auront pris plus de risque pour s'échapper. En poursuite, une quinzaine de coureurs en poursuite avec Sébastien et Manu dans un groupe derrière.

Les ballons d'alsace se profile, le groupe de contre monte avec un série d'accélération régulière qui fait perdre des unités. Sébastien coincera à 1 km du sommet suite à une accélération et ne pourra reprendre le groupe.

La finale dans la planche des belles filles sera la torture finale. Sébastien a levé le pied et profité tranquillement de la finale sachant tout podium hors de portée pour aujourd'hui.

En bref, on aura Sébastien 24ième, Manu 34ième, Didier 58ième, Joffrey 71ième et Thierry 180ième.

La Claudio Chiappuchi cyclosportive

Ce week end, nous avons eu 2 représentants de notre team sur la Claudio Chiappuchi. Bernard sur le 103km et Yves sur le 156km.

Yves finira 37 et Bernard 56.

Félicitation à eux.

 

Marchin ECW

Au départ 2 mailleux pour nous représenter. Titi et Joffrey venu en découdre comme préparation pour la Viking.

En B, la météo n'attire pas le monde... 18 partants et en A, 43. Le parcourt est comme la météo, tout sauf une partie de plaisir. Chaque tour comporte 2 montées.

Dès le départ, Titi ne tient pas en place et part direct (c'est pas sa faute s'il en clipse pas leur pédale assez vite...). Après, 3 démarrage de titi avant la première bosse... La montée se fait pied au planché. En haut, plus que 8 coureurs, qui tombera à 6 après la deuxième montée. L'entente est parfaite, tout le monde prend son relais. Ce sera déjà la bonne. 

A la mis course, Kurt sort dans la montée avant l'arrivée. Titi fait le bon avec un autre pour rentrer sur lui. Erwin reviendra aussi. Bref, on est plus que 4... A 2 tours de la fin, Kurt nous refait un show dans la bosse, Sébastien comme un chien sur son os ne quitte pas sa roue et relance direct au sommet, on est parti à 2. La bosse suivante sera pied au planché... Erwin revient à la faveur du plat au sommet de la bosse. On est pas dans le même monde sur le plat...

Dernier tour, Kurt remet une couche dans la bosse avant l'arrivée, Titi ne lache pas son os... Erwin, coince. Titi insiste au sommet, mais Kurt refuse et Erwin rentre. La bosse suivante, Kurt remet une couche, mais la Titi perd son os... et explose... Erwin rentre mais attaque direct sur le faut plat, Impossible de suivre pour Titi.. Bref, Titi finira 3ième. Mais chaud patate pour le der la semaine prochaine.

Joffrey aura été moins à la fête, les séances de plat à plus de 50 km/h ne sont pas encore sa tasse de thé...

Raymond Martin Cyclosportive

Ce week-end a eu lieu la cyclosportive Raymond Martin près de Paris. Notre team y sera au complet, pas un coureur ne manquera. Toute l'équipe sera sur le petit parcours sauf Yves qui nous représentera sur la longue distance.

La course propose un parcours assez plat. Dès le départ, la course s'emballe et après 15km, le peloton sera déjà réduit à 50 unités. Sébastien, Fabian et Didier tenteront à plusieurs reprises de provoquer une échappée, mais rien ne sortira. Personne ne veut rouler pour faire l'écart...

Après 50 km, le bon coup partira enfin, 9 coureurs sortirons avec Fabian, Didier et Sébastien. L'entête sera suffisante pour maintenir l'écart et empècher tout retour.

A 25km de l'arrivée, Fabian et Sébastien tenteront de faire une sélection, sans résultat. C'est à 12 de l'arrivée que la finale va se jouer. Fabian sortira en compagnie d'un autre coureur. Derrière 5 hommes en poursuite avec Sébastien et Didier pour bloquer. L'écart ne dépassera jamais 300 mètres... A 800 mètres de l'arrivée, juste avant le sprint le groupe de chasse sera à 20 mètres. Mais le sprint sera lancé en tête, Fabian ne pourra remonter le coureur et finira 2ième. Sébastien prendra la 3ième (et 1 de catégorie) place tandis que Didier sera 5ième (2 de catégorie). 

Nos autres coureurs finiront pour Bernard 22 (3 de catégorie), Claude 23, Thierry 24, Jean-Pierre 27, Manuel 28, Joffrey 33, Laurent P 44 et Laurent m 117.

Sur la longue, Yves finira 18 et surtout premier de catégorie.

Bref, nous aurons trusté les podiums du jour...

 

 

 

Les Ballons Vosgiens

Au programme 163km & 3850m D+ avec pas moins de 7 cols & 2 côtes répertoriées... autant dire, un gros chantier !

Le départ est donné à 7h45 tranquillement via la vallée pour nous amené rapidement au pied du premier col (10km à 4,4% de moyenne)... Le ton est donné dès le pied avec un rythme élevée jusqu'à mi-col pour ensuite se calmer dès les pentes plus douces... 2 gaillards ont déjà filé et creuse rapidement pour prendre +/- 3min sur le "peloton" constitué d'une soixantaine de cyclistes chevronnés dont Manu et moi.

La transition vers les prochaines difficultés se fait par la route des crêtes à rythme plutôt tranquille sachant ce qui attend plus loin... la descente du Markstein est faite tombeau ouvert et fait mal aux pattes.

Arrive le 1er enchaînement des difficultés... Col du Baanstein, Col du Firstplan, Petit Ballon & Col du Platzerwasel

Ça monte vite... je bascule au sommet du Firstplan à une 20taine de seconde du groupe de chasse constitué d'un maximum 25 gars. Le forcing fait dans la descente et le bout de plat menant au pied du Petit ballon, nous sommes 7 ou 8 à réintégrer le 1er groupe en chasse derriere les 2 fuyards...

Le pied du petit ballon offre des pentes à plus de 10-12% donnant des mauvaises idées à Steve Chainel et Charles Planet (pro chez Novo Nordisk) d’accéléré fortement le rythme... les dégâts sont inévitables, c'est le début du chantier... et le moment de basculer en mode gestion. Je fais une montée honorable ne concédant "que" 4min aux meilleurs sur les 12km d'ascension. Je dois a ce moment de la course naviguer entre la 20 & 25ieme position. Les positions sont données, je suis accompagné par un autre cycliste avant de voir revenir un 2ième sur les pentes du Platzerwasel (7km à 8,7% de moyenne). Je marque le pas et me voit obligé de laisser filer mes 2 compagnons...

Arrive la descente bis du Markstein qui me permet de me refaire la cerise alors qu'un groupe de 5/6 mecs me reprend par un rythme effréné dans la descente. Les 2 derniers cols se présentent avec des pentes plus douces (5-6% de moyenne) ou je donnerais le tempo à notre groupe reprenant un ou deux gaillard en perdition... d'ailleurs je donnerais le tempo jusqu’à la ligne d'arrivée ou personne ne viendra me disputer le passage de celle-ci en premier (et oui, le respect existe encore dans le peloton)...

Au final, 24ième et 6ième de catégorie à 28min du vainqueur... (l'ancien pro Matti Helminen)

Plus que satisfait de ma perf n'ayant eu l'occasion depuis plus d'un an d'avoir pu pédaler dans le moindre col... pour faire mieux, il aurait fallu que j'y passe un certains nombres d'heure !

Fabian

Jose-Battice ECW

Ce jeudi a eu lieu la course de José Battice. Au départ, nous avions des représentants dans chaque catégorie. En A, Joffrey, en B, Sébastien et Didier et en C Yves et Bernard.

Le parcourt difficile ainsi que la température de plus de 30 degré aura eu raison de nos coureurs. Joffrey en A tiendra 6 tours pour finir 30ième.

En B, Didier ne pourra suivre les accélérations qui réduiront le peloton à 10 coureurs pour finir 11ième, Sébastien craquera à 1 tour de la fin victime de crampe et finira en roue libre à la 10ième place.

En C, Yves et Bernard ne seont pas à la fête sur un parcourt qui ne leur est vraiment pas destiné.Yves finira 14 et Bernard 12ième.

Plombière ECW

Pour cette course, nous serons 2 du Team, Yves en C et Sébastien en B.

En C, Yves s'accrochera pour finir 12ième malgré la difficulté du parcours et surtout après un retour de vacances.

En B, Sébastien qui est rentré le soir avant la course de vacance après 12h de voitures et 10 jours de coupures... N'aura pas des jambes de guerriers. Un homme partira dès la deuxième montée et ne sera plus revu. Le peloton perdra des unités à chaque montée, Sébastien essayera à plusieurs reprise de sortir mais le vent après la montée annulera toutes tentatives. C'est à 2 tours de la fin que le peloton va exploser, un groupe de 5 sortira sans Sébastien. Il tentera de rentrer avant le dernier tour, mais après un tour à bloc, il reviendra à 20 mètres du groupe pour la deuxième place avant de devoir se ranger sur la droite en panne de cuisse... il finira 11ième relax.

Rad am Ring Nürburgring Cyclosportive

Pour cette cyclopsortive, près de 850 coureurs de toutes sortent sur la ligne de départ... Fabian sera de la partie.

Le départ est mené tambour battant... avec les 11 premiers kms avalés à près de 53 de moyenne qui nous mène au pied de la première ascension du jour qui débute pas un passage de 150m à 20%...

le rythme dans le début de la montée n'est pas très intense et Fabian décide de prendre les choses en main pour écrémé le bazar... et ça fonctionne plutôt bien... le reste du tour sera mené a toute vitesse pour nous emmener rapidement au pied du deuxième passage de la bosse.

Rebelote le rythme se tasse et personne ne veut faire l'effort de trop apparemment... Fabian décide d’accélérer une nouvelle fois le rythme et cette fois, il part seul... une vingtaine de seconde d'avance au sommet, le reste du circuit peu favorable en solo, Fabian voit vite une bonne partie du groupe revenir. Le tempo est élevé et quelques tentatives d'escarmouches se font à l'entame du dernier tour... la descente est faite à tombeau ouvert et nous sommes une petite vingtaine à nous présenté au pied de la dernière ascension du jour...

Dès le pied, grosse accélération d'un allemand auquel Fabian réagit immédiatement... puis un autre coureur contre et Fabian répond sans attendre, il continue a faire le forcing sans se retourner pendant un bon km de montée avant de demander le relais. Fabian se retourne et il constate que nous ne sommes plus que 5. Sans hésiter, Fabian prend son tour de relais appuyé... c'est le bon coup ! Dès l'ascension termine, les relais sont appuyé et tout le monde participe... le trou est fait, on file vers le dernier casse de 500m dont le sommet est à 500/600m de la ligne.

Un jeune Hollandais place une banderille dans le faux plat qui mène au casse patte... personne ne répond, il prend une dizaine de second rapidement avant qu'un des fuyards ne craque et entame la poursuite... la dernière bosse est avalée rapidement et l'homme de tète possède toujours 50/60m d'avance au sommet, à l'entame de la dernière ligne droite...

Fabian lancerais son sprint de loin, à +/- 300m de la ligne et il viendra sauter le fuyard 20m avant la ligne...

La victoire est dans la poche.... retour gagnant apres 2 mois sans dossard ...... mais.... désillusion totale,...

Il fait 2ième ! Pourquoi ??? 

En effet, un gaillard était échappé depuis le km 0,1 et il a parcouru les 75km en solo en finissant avec 6min d'avance !!! Le gaillard en question s'apelle Paul Voss, ex pro (de 2006à2016) avec entre autre un maillot à pois sur le TDF2016.

Bref, bonne prestation pour une reprise.

Welkenraedt ECW

Au départ de Welkenraedt, Joffrey en A et Sébastien en B pour représenter notre team. Pour les A 56 coureurs et en B 27 coureurs. En A, Joffrey n'arrivera pas à suivre le rythme imposé et viendra rejoindre Sébastien en B. 

La course en B aura une série d'attaque et de petite échappée avec la présence de Sébastien dans certaine, mais rien ne prendra plus de 15 secondes. C'est dans les 2 derniers tours avec le déluge de pluie qui entre en action que la course va se plier. Bollene et Van Goidsenhoven sortent et prennent 10 secondes d'avance. Sébastien fera le bon pour rentrer juste avant la montée et au sommet Guillaume rentrera. Nous serons 4 pour la finale. Dans le dernier tour, séance d'accélération dans tous les sens. Sébastien craque sur le sommet de la bosse et finira 5ième repris par 2 coureurs juste avant l'arrivée.Joffrey finira 44 en A mais sera resté avec le peloton des B jusqu’à l'arrivée.

Geer championnat provincial ECW

Nous serons 3 Mailleux au départ de cette course au maillot "bleu jaune rouge" sachant que les reste des troupes se bat sur les 3 ballons ce week end.

Berny, émergé de ses études, Coach bien motivé à faire un résultat et donc Bibi recentré sur le coup en ECW.

Pour moi, le début de course me rappellera que les changements de rythmes ECW sont bien plus compliqués à gérer qu'une épreuve cyclosportive. Je n'ai donc pas répondu aux attaques de "la première heure" en me disant que l'orage passé, cela ira mieux. Malgré tout, 9 hommes s'étaient fait la mâle avec les cadors de la catégorie. Je pouvais donc viser une placette en tentant de créer un groupe de contre avec les quelques derniers volontaires. Nous y arriverons, non sans mal. Une escarmouche à 3 en compagnie de coach aurait pu fonctionner, mais le vent extrême aura raison de nos efforts. Pourtant, ce mouvement de course aura un effet sur les poursuivants. Seuls 4 ou 5 d'entre eux nous rejoindrons. A partir de là, une entente relative nous permettra de garder un bon rythme de croisière. Surprise à 2 boucles du terme. Nous étions revenu à 20" de la tête de course. A l'entame du dernier tour, il n'en restaient que 10", et nous rentrerons sur les 9 fuyards rapidement. Les cartes étaient redistribuées ! Nous seront alors arrosés par une averse de pluie battante. Voulant me replacer, je signais mon contrat pour le prochain spectacle du "cirque du soleil". Un bref moment d’inattention, et hop ! Ma roue avant plongeait dans la rainure centrale de la route. Heureusement, mes acquis de VTTiste m'auront sans doute permis de rester sur mes roues et reprendre le cap ! Ouf ! Me sachant battu au sprint, j'essayerai une banderille espérant casser le groupe en deux et spéculer sur un podium. Malheureusement, je n'ai pas été relayé et le paquet reviendra. La cause était entendue. Notre coach épinglera une relativement belle 8° place que je suivrai de peu en complétant le top 10. Berny, dans un mauvais jour, mais certainement préoccupé par d'autres priorités, préférera abandonner pour nous encourager au bord de la route. Merci à lui.

Claude

Longchamps ECW

Ce dimanche a eu lieu une course ecw à Longxhamps. Sébastien a représenté notre team en B. 

Au menu 6 tours de 11km avec plus de 30 degrés. Ils seront un peu plus de 40 coureurs pour prendre le départ. 

Sébastien tentera au départ de provoquer une échappée, mais le peloton se regroupera. C'est au 3ième tour que le peloton explose et un groupe de 10 coureurs avec Sébastien formera le groupe de tête qui ne sera plus revu. Malgré quelque escarmouche dans la finale, c'est à 10 au sprint que la course se jouera. Sébastien finira 3ième de la course et lui permettra de garder la série en cours de top 3.


Notice: Undefined variable: app in /home/teammailqa/www/templates/yoo_master2/warp/systems/joomla/layouts/pagination.php on line 12

Notice: Trying to get property of non-object in /home/teammailqa/www/templates/yoo_master2/warp/systems/joomla/layouts/pagination.php on line 12

Copyright © 2014 Team Mailleux