GF Franck Schleck Cyclosportive

Nous serons 6 Mailleux pour cette épreuve UCI.
Didier sera notre seul représentant sur la grande distance. Motivé par l'envie de recevoir sa qualification pour le world championship.
Chose qu'il réalisera avec bonheur, puisque sa 40° place de catégorie sera synonyme de qualification. Le scratch sera quelque peu anecdotique au vu du niveau extrêmement élevé de cette série. Il fallait donc s'accrocher et assumer la distance. Bravo Ditch !
Yves, Lolo, Fabian, Joffrey et Claude seront au départ du 100 km. hasard faisant, nous serons tous dans des box différents, les catégories s'étalant par 5 ans. Compliqué donc de se retrouver dans les quelques 1300 partants.
Le départ est donné. Pour ma part, comme pour les autres, il faut s'atteler à remonter la masse. Je fais ce qu'il faut, et après quelques km, je suis au cul du gros paquet. Après quelques instants de récupération, j'embraye pour me replacer au mieux, et avant la première descente, je suis dans les vingts. Ouf ! Le train est déjà plus que soutenu. Voilà déjà la première ascension. Un groupe d'une trentaine d'hommes se dégage sous l'impulsion de notre Fa. Un peu rapide pour moi, je ne peu accrocher. Au sommet, un deuxième groupe se forme et je suis là ! Certains s'organisent et après la grosse descente, les 17 km de vallée nous ferons rentrer. Nous serons alors une bonne soixantaine de coureurs pour entamer la seconde difficulté du jour. Fabian, bien sûr, Joffrey et moi sont dans ce peloton. Yves ayant toujours des problèmes de serrage moteur n'aura pu accrocher, de même que Lolo victime des efforts débauchés pour essayer de se replacer. Dommage. La deuxième côte ne fera pas longtemps durer le suspense. A nouveau, les plus forts se dégageront, et là la messe sera dite. Joffrey et moi laisserons partir ce paquet de 25 coureurs. La suite sera d'un déroulement habituel sur ce type d'épreuve. Notre groupe se stabilisera sur une vitesse de croisière. Jusqu'à une ascension un peu plus musclée suivie d'une attaque à la relance, qui coupera le peloton en deux. Joffrey et moi, attentifs, accompagnerons les meilleurs. Ce nouveau groupe ira ainsi jusqu'à l'arrivée. Pour moi, le classement de catégorie était envisageable. 2 hommes de la même tranche d'âge faisait partie de notre escapade. Il fallait les surveiller ! Au 5 Km, l'un d'eux lance une attaque. Je prends évidement la roue. Il veut que je relaye. Je refuse et le laisse puiser dans ses forces pour continuer. Le troisième larron semble résigné, ou cramé. Tout s'accélère. Mon concurrent direct coupe son effort au 2 km. Je tente le coup ! j'attaque dans la descente nous menant vers l'arrivée. Je ne dois rien lâcher ! j'y vais à bloc ! Il ne faut pas qu'ils reviennent ! Les jambes brûlent, les poumons vont exploser ! ... Yes !!! Je franchis la ligne en première position pour ma catégorie. Une belle victoire. Je me suis battu.
Fabian, sur une jambe, réussira tout de même une excellente Perf avec une 7° place scratch et la victoire de catégorie également.Il aura eu le mérite de tout faire péter dans les premières bosses. Merci !
Joffrey, impressionnant de régularité et en constante progression me suit de quelques mètres. Un grand bravo pour son apprentissage et l'application des leçons passées. Lolo et notre Coach arriveront dans le groupe suivant avec une performance non conforme à leurs capacités. Mais c'est la course !

 

Claude

Copyright © 2014 Team Mailleux