La Charly Gaul

Cyclosportive dans le Grand Duché

 ‭La Charly Gaul

 

Voilà, "Charly Gaul" bouclée.

Présence de 4 représentants Mailleux Cycling Team au départ:

Benoit, Bernard, Didier et moi-même avec un supporter de plus en la personne de BenoitA.

Ce dernier choisira de ne pas rouler suite à sa course de la veille.

La météo du matin n'était pas trop motivante. En effet, sur le coup de huit heure, c'était le déluge. De la fenêtre de l'hôtel, j'avais alors une pensée pour les partants du grand parcours qui devaient s'acheminer vers la ligne de départ.

La situation se calmera pourtant un peu plus tard. Je retrouvais alors les coéquipiers sur le parking et nous nous rendons sur le départ de notre distance. Aucun de nous n'était échauffé (vu la météo peu encourageante !). Mal nous en aura pris. Seul Didier réussira à se maintenir dans le gros du groupe de tête parti à bloc dès les premiers mètres de la côte de départ. En ce qui me concerne, la mécanique et le moteur n'étant pas encore "ready", je n'ai pu accrocher ce rythme. Nous essayerons de rentrer, d'abord avec Bernard, mais nous serons une cinquantaine de mètres trop court. Ensuite, avec l'aide d'un petit groupe revenu de l'arrière, nous échouerons encore à une centaine de mètres. La cause était entendue. Nous ne ferions pas partie du grand jeu aujourd'hui ! La course continue et les côtes s’enchaînent bon train. Nous serons rejoins à 20 Km de l'arrivée par un petit groupe de chasse pour former un peloton d'une trentaine d'hommes. Un peu avant les 5 Km nous reprendrons Didier, esseulé, qui aura parcouru pas loin de 50 km sans aide de compagnons de route. Il aura été un rien trop juste dans la grosse ascension du Grossteen. Dommage ! Nous arriverons donc à 3 dans ce groupe pour nous classer 39 ; 40 et 43. Tir groupé ! Benoit aura eu moins de chance. Malade, il voulait tout de même prendre part à l'épreuve, mais sa difficulté aura eu raison de ses forces. Il terminera toutefois seulement à quelques petites minutes de nous. Chapeau pour le caractère !

Le positif dans l'histoire, c'est que tout le monde aura pris du plaisir. Nous reprendrons la route du retour dans la bonne humeur.

On fera mieux l'année prochaine 

 

Copyright © 2014 Team Mailleux