Cyclosportive GF Golfe de St Tropez

Une fois n'est pas coutume, au lieu d'un résumé, Juju nous raconte sa journée sur les 133km de cette épreuve !

Aujourd'hui c'est enfin le Jour J, le premier objectif de la saison. On va voir si le travail hivernal va payer. Debout à 5h, on annonce un temps magnifique, ça va être une belle journée de vélo !

Il fait un peu frisquet sur St Stropez, les manchettes sont de rigueurs. Mais un beau ciel azur va nous accompagner. Le départ est donné à 8h15 sur le Port pour les 360 concurrents, on aura rapidement l'occasion de se réchauffer. 

 

 

La première heure de course est assez facile, le plus compliqué est de rester bien placé à l'avant du peloton. Les routes du bord de mer sont sinueuses. Le Col de Colebasse est juste là pour dire. 

Changement radical, on tourne à droite dans une très petite route, je suis dans les dix premiers du peloton, le Col de Barral se dresse devant nous ! C'est parti pour ce terrible col avec ses passages à 18% .... L'écrémage se fait de suite même si ça temporise. Brice Aerts mais une grosse attaque à la fin des pourcentages les plus dur, je suis sans problème. Le col se monte assez "tranquillement" au train, Brice en remettra juste une lors d'un nouveau passage à 18%. La bonne échappée est désormais faite.

 

 

Nous sommes sept ou huit sur la Route des Crêtes mais ça ne roule pas vraiment. Il y aura une ou deux timides attaques dans le Col du Babaou mais rien de sérieux. Je me contente de suivre, tourner les jambes et bien m'alimenter. Tout le monde attend Notre Dame des Anges, le juge de paix de la course. Un groupe rentre sur nous mais personne ne s'en inquiète. 

 

Petite route à gauche, typique des Maures, c'est parti pour Notre Dame ! Ça temporise dans la première partie roulante, mais dès qu'on arrive dans les rampes à 10% Brice Aerts secoue de nouveau le cocotier. Je suis un peu juste pour suivre ces différentes accélérations, je reste à mon rythme, je connais très bien l'ascension ça ne sert à rien de s'exciter. Je rentre au train, on se retrouve à quatre devant, tout le monde est au bord de la rupture. Les longs passages à 10-13% font mal aux jambes ... 

 

 

Arrivé au sommet je prends directement le relais pour faire la descente en tête. Ils ne me reverront plus ... Je fais la descente à tombeau ouvert, j'ai bien fait de faire les repérages durant la semaine. J'ai trente secondes d'avance en bas de la descente, il reste plus de trente cinq kilomètres à parcourir, c'est quitte ou double. Les jambes suivent dans le Col du Boulin puis sur tout le plateau de Capelude, je continue de creuser l'écart. Je m'alimente, je me concentre sur mon effort, je tiens le bon bout. Je fais une descente de malade vers Grimaud, je tiens le coup dans les portions plate vent de face vers Gassin, je me présente au pied de la dernière difficulté avec 2'30" d'avance. 

 

 

C'est gagné ! Je m'arrache quand même jusqu'au sommet, les jambes sont au bord des crampes, j'ai le temps de savourer ....

 

 

Je termine avec 2´ d'avance sur Brice Aerts, ancien vainqueur de l'épreuve. C'est incroyable je ne réalise pas ! Tout le travail de cet hiver à payé, cette course me tenait à cœur, je peux un peu profiter maintenant ! 

 

 

 

Place désormais à un peu de repos avant de préparer le prochain objectif du mois de juin !

Merci à toute l'équipe et particulièrement à Coach pour leur soutien !! 

==>Résultats Complets

==>Parcours Complet 

Copyright © 2014 Team Mailleux